Quand la Franc-maçonnerie était légitimiste & Royaliste

Traditionnellement, dans les milieux catholiques et monarchistes, il est coutume d’être hostile aux loges franc-maçonnes, accusées d’avoir organisé et planifié la révolution française. En effet, l’ouvrage à succès de l’abbé jésuite Augustin de Barruel (1741-1820), «Mémoires pour servir à l'histoire du Jacobinisme», affirme que cette période sanglante de notre histoire est ---> l’œuvre unique des francs-maçons, des philosophes athées et des jacobins, qui contribuèrent au renversement de la monarchie. Une thèse qui sera largement reprise sous la IIIème république. ---> Cependant, c’est oublier ou nier certaines réalités historiques qui attestent que les premières loges furent dévouées

Le livret du Combat Politique Monarchique -- Mon Combat, le Retour de la Monarchie Catholique de la

De nos jours, la France subît les enfers de la République qui agit dans sa logique de solution finale de notre pays & de notre peuple. Rien de surprenant, pour nous, les Monarchistes, nous connaissons nos enemies: cette République Maçonnique. Depuis Charles Maurras, la résistance contre la République est devenue inexistante ou les divisions ont surgi. Le mouvement Royaliste en France est devenu un champ de batailles ou la République s'extasie de ces querelles avec des pantins à leurs têtes. Regardons, le paysage Royaliste, entre ceux partisans de leurs escros Orléanais (Comte de Paris, branche d'usurpateur) ou Légitimistes (Louis Alphonso ""Duc d'Anjou"", le banquier) voir cachant de les sou