Les Origines de la Fleur de Lys -- la France Gauloise n'a pas disparu

January 20, 2019

Dans la droite nationaliste, nous avons, un courant paien & paganiste qui nous enquiquines à dévaloriser ou mépriser la Foi catholique, religion "Juive" qui aurait usurper la Gaule Celtique, notre race & peuple Gaulois.

La Chrétienté aurait effacer l'identité Gauloise CELTE de notre Gaule devenu ""francque"" — PAS du TOUT — c'est tout l'inverse, regardons les chose, de plus prêt 

 

La Gaule n'a jamais disparu à travers les siècles, la Monarchie Catholique, la bonifiée.

--> Chez les Francs : Trois grenouilles figuraient sur l’étendard de Clovis 1er Roi des Francs, où elle symbolisait, par ses métamorphoses, la démarche spirituelle vers la perfection, la résurrection et l’immortalité. Elle fut souvent représentée sur les bas reliefs où sa forme évoque fort bizarrement celle d’une fleur de Lys mal formée.

La grenouille est aussi symbole de fécondité parce que les anciens croyaient (ou faisaient semblant de croire) qu’elles attiraient, par leurs chants, les pluies bienfaisantes. 

 

-- L'emblème de CLOVIS fut trois GRENOUILLE --- 

Jadis nos gaulois prenaient souvent comme emblème des animaux.

--> Le sanglier pour les Ardennes,

--> le COQ pour le peuple Gaulois

-->  les CIGALLES (abeille d'or de Napoléon--Symbole d’immortalité et de résurrection, les abeilles sont choisies afin de rattacher la nouvelle dynastie aux origines de la France.

En réalité des cigales, avaient été découvertes en 1653 à Tournai dans le tombeau de Childéric Ier, fondateur en 457 de la dynastie mérovingienne et père de Clovis..

 

--> Le monde gaulois et celte avait tendance à porter en totem des animaux divers: le sanglier par exemple.  Ce doit être la  raison pour laquelle le Béarn porte deux vaches, qui doivent représenter effectivement chacune une enseigne de bronze, en tête de colonne.

--> Le monde romain paraît s’en être tenu à des aigles.

--> Le monde franc, par contre, portait comme enseigne des étendards.

Les guerriers, eux, portaient en arme défensive, un bouclier, composé de deux couches de bois croisées et de cuir, ou de cuir sur des lattes, le tout assemblé.

Si le guerrier était un grand chef, ou riche, on renforçait par des clous serrés et les forgerons s’efforçaient de reproduire, par exemple, la forme de la croix (dite du Languedoc) ou la forme d’un aigle...

Les chefs des saliens (la lignée des mérovingiens était issue des peuples des Francs saliens) portaient un semis de têtes de clous, et leurs forgerons s’appliquaient à représenter quelque chose que nous ne comprenons plus, mais qui pouvait provenir des marais, puisque l’habitat salien primitif, ou une partie, aurait été à l’époque marécageux : il s’agissait d’une boule (la tête du clou) avec 3 languettes vers le haut, et trois plus petites vers le bas.

 

=> Hypothèse, le crapaud ; autre hypothèse la fleur d’iris. Troisième hypothèse : art abstrait géométrique. Toutes aussi vraisemblables.

 

On peignait donc des grenouilles sur la peau des tambours utilisés dans les cérémonies propitiatoires (qui ont pour objet de rendre propice). Par glissement symbolique, les tambours utilisés pendant les guerres portèrent également ces images de grenouilles comme symbole du cri des guerriers imité du tonnerre qui, souvent, accompagne la pluie.

 

 

Une légende raconte qu’un ange apparut à Clovis pour changer l’emblème de la grenouille en fleur de Lys (on constate d’ailleurs que la figuration symbolique de la grenouille des mérovingiens ressemble beaucoup à la fleur de lys des capétiens) mais ce sont les capétiens qui prirent, bien plus tard, la fleur de lys comme symbole héraldique.

En tout cas, il est probable que les Mérovingiens utilisèrent l’emblème de la grenouille comme manifestation de leur certitude d’appartenir à la race immortelle des rois de France. (immortelle parce que le roi ne meurt jamais).

La fleur de lys fut l’emblème héraldique de la France durant sept siècles.

 

 

La fleur de lys serait un ancien symbole des Francs, qui étaient originaires de Flandre où l'iris jaune poussait en abondance sur les rives de la Lys.

Le Seigneur d'Armentières en fit le motif de son blason.

Lors de l'annexion de son fief par le Roi de France, celui-ci décida à son tour de l'ajouter à son propre blason. Ainsi naquit la "fleur de Lys" (qui n'est pas un lys).

Elle est couramment représentée sous une forme stylisée, jaune sur fond bleu. 
 

Les Lys de France seraient apparu vers les règnes de Louis VI et de Louis VII. Ils prirent cet emblème comme l'Angleterre prit les léopard, l'Allemagne, l'Aigle et la Belgique, le Lion.

--> Une autre origine serait un embout de javelot gaulois ou Francs avec pointe et crochets.

Le nom aurait été donné par Louis VII (roi de France de 1137 à 1180), le premier qui puisse avec certitude être cité comme ayant porté et arboré "Fleur de Lys"..

--> La fleur de lys (ou fleur de lis) est un meuble héraldique, c'est l'une des quatre figures les plus populaires avec les multiples croix, l'aigle et le lion. Elle est habituellement classée parmi les figures naturelles.

-- Symbole marial préhéraldique, elle est devenue à partir du Moyen Âge, d'or sur champ d'azur, l'emblème de la royauté française. Il s'agit également de l'un des plus anciens emblèmes au monde.

Avant Louis VII le Jeune (environ 1120 - 1180, sacré en 1137), les manteaux de sacre, en France comme ailleurs, étaient d'azur semé d'étoiles, pour signifier le caractère universel du souverain qui les portait.

--> Louis VII avait lu un texte de Saint Bernard de Clairvaux  qui comparait la Jérusalem céleste à un champ semé de lys, et aurait eu l'idée de ce semis de lys sur son manteau de sacre, puis sur ses bannières.

--> D'abord en "semis" sur champ d'azur, le nombre des fleur-de-lys fut ramené à 3 sous Charles V en l'honneur de la Sainte Trinité et/ou la Sainte Famille). 

 

=> Le lys est il une déformation de l'abeille que Childéric 1er portait en bijou?

=> Vient il de l'Iris des eaux indiquant le caractère marécageux des pays d'où venaient les francs et qui depuis longtemps ornait déjà les sceptres royaux?

=> Est il la reproduction du fer de lance, l'angon, avec ses crocs latéraux?

 

Toutes les hypothèses sont possibles, et aucune n'est certaine, mais ce qui est déjà très clair, c'est une évolution de nos coutumes celtes Gauloise, qui montre encore que la Foi Catholique n'a absolument rien effacer, que la Gaule ancestrale est toujours plus que bien vivante.

 

De quoi faire taire les partisans des idéologies ou groupuscules paiens & leur paganisme, vouant une haine vicérale à la Foi Catholique ou se berçant d'illusions dans leurs mensonges groupusculaires. La Gaule n'a pas disparu, ni ses coutumes & traditions ancestrales.

--> La France Celte Gauloise est bien Vivante et les Fleurs de Lys avec le drapeau Royal du Royaume, est bien la Véritable France.

---- Il serait temps d'arrêter les caprices & les déviations idéologiques pour nous divisés, ce qui rend la tâche de la République et nos enemies, encore plus facile

Revenez auprès de votre Famille, de votre Peuple & de notre Nation: la France ----

 

Pour Dieu & le Futur Roi

Vive la France & Vive le P-F-M [Parti de la France Monarchique]

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook
  • Twitter