Le Plan Judéo-Maçonnique pour abattre & détruire la Chrétienté en Europe

March 20, 2019

*** Le but secret du sionisme, est le même que celui de la Franc-Maçonnerie ***

Dans son encyclique "humanum genus", 1884, le pape Léon XIII a écrit que le but ultime de la Franc-Maçonnerie est de :

==> "déraciner complètement tout l’ordre religieux et moral du monde auquel le christianisme avait donné naissance... Cela signifie que la fondation et les lois de la nouvelle structure de la société seront tirées du naturalisme pur."

 Le pape Léon XIII a dit :

==> "la franc-maçonnerie est la personnification de la Révolution permanente, elle constitue une sorte de société inversée dont le but est d’exercer une seigneurie occulte sur la société que nous connaissons, et dont la seule raison d’être consiste à mener une guerre contre Dieu et son Eglise."

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plan maçonnique pour la destruction de la sainte messe en 33 points (Edition Delacroix):

-- L’antipape et la destruction de la sainte messe -- paru à l’origine dans la revue italienne «Teologica», N° 14 de mars/avril 1998  

 ** Directives du Grand Maître de la Maçonnerie aux Evêques maçons catholiques ** 

=> Préambule: Tous les confrères maçons devront rendre compte des progrès de ces dispositions décisives. Reconnu de nouveau en octobre 1993 comme plan progressif vers le stade final.Tous les maçons occupés dans l’Eglise doivent les accueillir et les réaliser.

 

Article 1

> Enlevez une fois pour toute Saint Michel, protecteur de l’Eglise Catholique, de toutes les prières à l’intérieur et à l’extérieur de la Sainte Messe.

>Enlevez les statues en affirmant qu’elles détournent de l’adoration du Christ.


Article 2

> Enlevez les exercices pénitentiels du carême comme : l’abstinence de viande le vendredi et aussi le jeûne ; empêchez tout acte d’abnégation.

A leur place doivent être favorisés les actes de joie, de bonheur et d’amour du prochain.

Dites : «Le Christ a déjà mérité pour nous le paradis».

> Dites à tous qu’ils doivent se préoccuper sérieusement de leur santé. Encouragez la consommation de viande, surtout de porc.

 

Article 3

 >Chargez les pasteurs protestants de réexaminer la Sainte Messe et de la désacraliser.

>Semez les doutes sur la présence réelle de Jésus-Christ dans l’Eucharistie et confirmez que l’Eucharistie –en meilleure union de pensée avec les protestants-- est seulement pain et vin et entendu comme symbole.

>Disséminez les protestants dans les séminaires et les écoles.

> Encouragez l’œcuménisme comme voie vers l’unité.

>Accusez celui qui croit en la Présence Réelle comme subversif et désobéissant à L’Eglise.

 

Article 4

> Interdisez la liturgie latine de la Sainte Messe, adoration et chants, car ils communiquent un sentiment de mystère et de déférence.

>Présentez les comme des enchantements de devins. Ainsi les hommes cesseront de considérer les prêtres comme des personnes d’intelligence supérieure et de les respecter comme porteurs des mystères divins.

 

Article 5

>Encouragez les femmes à ne pas se couvrir avec le voile à L’église. Les Cheveux sont sexy.

>Prenez les femmes comme lectrices et faites les revendiquer le droit à la prêtrise. Présentez la chose comme une idée démocratique.

>Fondez un mouvement de libération de la femme. Qui entre dans l’église doit porter des habits négligés pour s’y sentir comme à la maison.

Cela affaiblira l’importance de la Messe.

 

Article 6

>Découragez les fidèles de prendre la communion à genoux.

>Dites aux Sœurs de faire perdre l’habitude de tenir les mains jointes aux enfants, avant et après la communion. Dites-leur que Dieu les aime tels qu’ils sont et qu’il désire qu’ils se sentent tout à fait à l’aise.

>Eliminez dans l’Eglise l’habitude d’être à genoux et toute génuflexion.

>Enlevez les agenouilloirs et les prie-Dieu.

>Dites aux personnes que durant la Messe, elles doivent attester de leur Foi debout.

 

Article 7

>Eliminez la musique sacrée de l’orgue ; introduisez guitares, cithare, tambourin, piétinement et rires dans les églises. Cela détachera les gens de la prière personnelle et des conversations avec Jésus.

>Exécutez autour de l’autel des danses liturgiques en vêtements excitants, des théâtres et des concerts.

 

Article 8

>Enlevez le caractère Sacré des chants à la Mère de Dieu et à saint Joseph. Présentez leur vénération comme idolâtrie. Rendez ridicule ceux qui persistent.

>Introduisez des chants protestants. Cela donnera l’impression que l’église Catholique admet finalement que le Protestantisme est la vraie religion ou du moins qu’elle est égale à celle de l’église Catholique.

 

Article 9

>Eliminez tous les hymnes, ainsi que ceux à Jésus, car ils font penser au bonheur et à la sérénité qui proviennent de la vie de mortification et de pénitence pour Dieu dés, l’enfance.

>Introduisez les chants nouveaux, seulement pour convaincre que les rites précédents étaient en quelques sortes faux.

>Assurez vous que dans chaque Messe il y ait au moins un chant dans lequel le Nom de Jésus n’est pas mentionné et qu’au contraire il ne parle que d’amour, de tolérance et d’unité.

> Ne mentionnez pas Jésus, faites interdire toute annonce de l’Eucharistie.

 

Article 10

>Enlevez toutes les reliques des Saints des Autels et, dans la foulée, enlevez même les Autels.

>Remplacez-les par des tables païennes, privées de consécrations, qui peuvent être utilisées pour offrir des sacrifices humains au cours de messes sataniques.

>Eliminez la Loi ecclésiastique qui veut la célébration de la Sainte Messe seulement sur des Autels contenant des reliques de Saints.

 

Article 11

>Interrompez la pratique de célébrer la Sainte Messe en présence du Saint Sacrement dans le tabernacle.

>N’admettez aucun Tabernacle sur les Autels utilisés pour la célébration de la Sainte Messe.

>La Table doit avoir l’aspect d’une table de cuisine. Elle doit être transportable pour exprimer qu’elle n’est pas sacrée, mais doit servir à une double fonction comme par exemple, table de conférence ou pour jouer aux cartes. Plus tard, tâchez de joindre au moins une chaise à cette table.

>Le prêtre devra y prendre place pour indiquer qu’après la communion il se repose comme après un repas. Le prêtre ne doit jamais se mettre à genoux durant la Messe, ni faire la génuflexion. Au repas, en fait, on ne s’agenouille pas. La chaise du prêtre doit être mise à la place du Tabernacle.

>Encouragez les gens à vénérer et même à adorer le prêtre plutôt que l’Eucharistie, à obéir à lui plutôt qu’à L’Eucharistie (comprendre ici ne plus adorer Jésus dans sa présence réelle).

>Dites aux gens que leur prêtre est leur Christ, leur chef. Placez le Tabernacle dans un local différent, hors de la vue.

 

Article 12

>Faites disparaître les Saints des calendriers ecclésiastiques, toujours quelques-uns aux temps déterminé.

>Interdisez aux prêtres de prêcher sur les Saints, sauf de ceux qui sont dans l’Evangile.

>Dites au peuple que d’éventuels Protestants dont la présence dans les églises catholiques est souhaitable, pourraient s’en scandaliser.

>Evitez tout ce qui perturbe les Protestants.

 

Article 13

>Dans la lecture de L’Evangile, omettez l’adjectif «Saint», par exemple au lieu de dire

«Evangile selon Saint Jean» dites «Evangile de Jean». Cela fera penser aux gens de ne plus devoir les vénérer.

>Ecrivez continuellement de nouvelles bibles jusqu’à ce qu’elles soient identiques à celles des Protestants.

>Omettez l’adjectif «Saint», dans l’expression «Esprit Saint». Cela ouvrira la route.

>Mettez en évidence la nature féminine de Dieu comme d’une mère pleine de tendresse. Eliminez l’usage de «Père».

 

Article 14

>Faites disparaître tous les livres personnels de piété et détruisez-les. En conséquence cesseront aussi les litanies du Sacré Cœur, de la Mère de Dieu, et de Saint Joseph et aussi la préparation à la Sainte Communion. Ainsi deviendra aussi superflu le remerciement après la communion.

 

Article 15

>Faites disparaître aussi toutes les statues et les images des anges.

Pourquoi les statues de nos ennemis devraient-elles rester à nos pieds ?

>Dites que les anges sont des mythes et des petites histoires pour endormir les enfants.

Ne pas permettre les discours sur les anges, car cela heurterait nos amis protestants.

 

Article 16

>Abrogez l’exorcisme mineur (1) pour expulser les démons ;

>Engagez-vous à cela, annoncez que les diables n’existent pas.

> Expliquez que c’est la manière adoptée par la Bible pour désigner le mal et que sans un méchant, il n’y a pas d’histoire intéressante. Ainsi les gens ne croiront pas à l’existence de l’enfer ni ne craindront plus de pouvoir y tomber.

> Répétez que l’enfer n’est rien d’autre que l’éloignement de Dieu et qu’il n’y a rien de terrible en cela puisqu’il s’agit de la même vie qu’ici sur terre.

-------------------------------------------------------------

(1) : Exorcisme mineur : Saint Michel Archange défendez nous dans le combat. Soyez notre secours contre la malice et les embûches du démon.

Que Dieu exerce sur lui son empire, nous vous le demandons en suppliant. Et vous, prince de la milice céleste, par la vertu divine, précipitez en enfer, Satan et les autres esprits mauvais qui errent dans le monde pour la perte des âmes.

---------------------------------------------------------------

Article 17

>Enseignez que Jésus était seulement un homme qui avait des frères et sœurs et qui avait haï les détenteurs du pouvoir.

>Expliquez qu’il aimait la compagnie des prostituées, spécialement Marie-Madeleine ; qu’il n’avait rien à faire de s’occuper d’églises ou de synagogues.

>Dites qu’il avait conseillé de ne pas obéir aux chefs du clergé ; expliquez qu’il était un grand maître mais qu’il avait dévié du bon chemin quand il nia l’obéissance aux chefs de l’Eglise.

>Découragez le discours sur la croix comme victoire, au contraire présentez le comme faillite.

 

Article 18

>Souvenez vous que vous pouvez induire les sœurs vers la trahison, de leur vocation

si vous les prenez par la vanité, leur charme et leur beauté.

>Faites leur changer l’habit ecclésiastique et cela les portera tout naturellement à rejeter leur rosaire.

>Révélez au monde que dans leurs couvents il y a des dissensions. Cela desséchera leur vocation

>Dites aux sœurs qu’elles ne seront plus acceptées si elles n’enlèvent pas l’habit.

>Favorisez le discrédit de l’habit ecclésiastique, aussi parmi le peuple.

 

Article 19

>Brûlez tous les catéchismes. Dites aux enseignants de religion d’enseigner à aimer les créatures de Dieu plutôt que Dieu lui-même. Le fait d’aimer ouvertement est témoignage de maturité.

>Faites que le terme «sexe» devienne une parole d’usage quotidienne dans vos classes de religion.

>Introduisez des images de sexe dans les leçons religieuses pour enseigner aux enfants la réalité.

>Assurez vous que les images soient claires.

>Encouragez les écoles à devenir des penseurs progressistes, en matière d’éducation sexuelle.

>Introduisez l’évolution sexuelle par l’intermédiaire de l’autorité des évêques, aussi les parents n’auront plus rien contre.

 

Article 20

>Etouffez les écoles catholiques en empêchant les vocations de sœurs. Révélez aux sœurs qu’elles sont des assistantes sociales sous-payées et que L’Eglise est en train de les éliminer.

>Insistez que l’enseignement laïc catholique reçoit le même salaire que celui des écoles laïques.

>Employez des enseignants non catholiques. Les prêtres doivent recevoir le même salaire que les emplois équivalents dans le monde. Tous les prêtres doivent déposer leur veste religieuse et leur croix de manière à pouvoir être acceptés par tous.

>Rendez ridicules ceux qui ne s’alignent pas.

 

Article 21

> Anéantissez le Pape, en détruisant ses universités. Désunissez les universités du pape, disant que de cette façon le gouvernement pourrait les subventionner.

> Remplacez les noms des instituts religieux , par des noms profanes, pour favoriser l’œcuménisme.

Par exemple au lieu de «Ecole de l’Immaculée Conception» dites : «Ecole supérieure Nouvelle».

>Instituez un service d’œcuménisme dans tous les diocèses et préoccupez-vous qu’il soit contrôlé par des protestants.

> Interdisez les prières pour le Pape et envers la Sainte Vierge, parce qu’elles découragent l’œcuménisme. Annoncez que les autorités du lieu sont seules compétentes.

>Soutenez que le Pape n’est qu’une figure représentative. Expliquez au peuple que l’enseignement du Pape ne sert que pour alimenter les conversations mais qu’en dehors de cela il est sans importance.

 

Article 22

> Combattez l’autorité du Pape, en mettant une limite d’age à sa fonction. Réduisez-la peu à peu, expliquez que vous voulez le préserver d’un travail excessif.

 

Article 23

>Soyez audacieux. Affaiblissez le Pape en introduisant des synodes d’évêques. Le Pape deviendra alors seulement une figure représentative comme en Angleterre où la Chambre haute et la Chambre basse règnent et donnent leurs ordres à la reine.

>Ensuite affaiblissez l’autorité de l’évêque, donnant vie à une institution concurrente au niveau des presbytériats. Dites qu’ainsi les prêtres reçoivent de cette manière l’attention qu’ils méritent.

>Enfin affaiblissez l’autorité du prêtre, avec la constitution de groupes de laïcs qui dominent les prêtres. De cette manière naîtra une haine telle que directement les cardinaux abandonneront l’Eglise et alors l’Eglise sera démocratiqueL’Eglise Nouvelle

 

Article 24

>Réduisez les fonctions au sacerdoce, faisant ainsi perdre aux laïcs la crainte révérencielle envers les prêtres. Le scandale public d’un prêtre anéantira des milliers de vocations.

> Louez les prêtres qui pour l’amour d’une femme ont su tout laisser de leur ministère.

> Définissez-les héroïques. Honorez les prêtres réduits à l’état de laïc comme de véritables martyrs, opprimés à tel point de ne plus pouvoir supporter d’avantage.

>Condamnez aussi comme un scandale que nos frères maçons dans le sacerdoce doivent être connus par leur nom.

> Soyez tolérant avec l’homosexualité dans le clergé. Dites au peuple que les prêtres souffrent de solitude.

 

Article 25

> Commencez à fermer les églises à cause de la pénurie de prêtres. Définissez bonne et économique une telle pratique.

>Expliquez que Dieu écoute partout les prières. De cette manière les églises deviennent d’extravagants gaspillages d’argent.

>Fermez avant tout les églises où se pratique la piété traditionnelle.

 

Article 26

>Utilisez des commissions de laïques et de prêtres faibles dans la foi qui condamnent et réprouvent sans difficulté toute apparition de Marie et tout miracle apparent, spécialement de l’Archange Saint Michel.

> Assurez vous que rien de cela ne recevra l’approbation selon Vatican II *

>Appelez désobéissance à l’autorité si quelqu’un obéit aux révélations ou réfléchit sur celles-ci. Indiquez les voyants mystiques comme désobéissants aux autorités ecclésiastiques.

>Faites perdre l’estime de leur nom, alors personne ne pensera plus à tenir compte de leur message.

-----------------------------------

(* Un décret de la Congrégation pour la doctrine de la foi, publié le 29 décembre 1966 à la demande de Paul VI, permet la publication et la propagation, sans imprimatur, des écrits concernant des apparitions et des révélations, pourvu qu’ils ne contiennent rien de contraire à la foi ni à la morale.)

----------------------------------------

Article 27

> Elisez un antipape (actuellement François).

>Affirmez qu’il ramènera les protestants dans l’Eglise et peut être même les Hébreux.

Un antipape pourra être élu si le droit de vote était donné aux Evêques. Alors seront élus tant d’antipapes que sera intronisé un Antipape comme compromis.

> Affirmez que le vrai Pape est mort.

 

Article 28

>Enlevez la confession avant la communion aux enfants dès les premières classes, alors ils s’en moqueront tout à fait quand ils seront dans les classes supérieures. Alors la confession disparaîtra.

>Introduisez (en silence) la confession communautaire avec l’absolution en groupe.

>Expliquez au peuple que la chose arrive à cause de la pénurie de prêtres.

 

Article 29

>Faites distribuer la communion par les femmes et des laïcs. Commencez en déposant la communion sur la main, comme les protestants, au lieu de sur la langue. Expliquez que le Christ faisait ainsi. Recueillez quelques Hosties, pour les «messes noires», dans nos temples.

Ensuite distribuez au lieu de la communion personnelle, une coupe d’hosties non consacrées qui peut être portée à la maison.

> Expliquez que de cette façon doivent être pris les dons divins dans la vie de tous les jours. Placez des distributeurs automatiques d’hosties pour les communions et appelez "les tabernacles". Dites que des signes de paix doivent être échangés.

> Encouragez les gens à se déplacer dans l’église, pour interrompre les dévotions et les prières.

Ne faites pas le signe de la croix, faites plutôt un signe de paix.

>Expliquez que Jésus aussi s’est déplacé pour saluer ses disciples. Ne consentez aucune concentration dans de tels moments. Les prêtres doivent tourner le dos à l’Eucharistie et honorer le peuple.

 

Article 30

> Après que l’Antipape sera élu, dissolvez les synodes d’évêques, les associations de prêtres et les conseils paroissiaux.

> Interdisez à tous les religieux de mettre en discussion, sans permission, ses nouvelles dispositions.

> Expliquez que Dieu aime l’humilité et déteste ceux qui aspirent à la gloire. Accusez de désobéissance envers l’autorité ecclésiastique tous ceux qui posent des questions.

> Découragez l’obéissance envers Dieu. Dites aux gens qu’ils doivent obéir à leurs supérieurs hiérarchiques.

 

Article 31

> Conférez au pape (antipape) le maximum de pouvoir :

choisir ses propres successeurs.

Ordonnez, sous peine d’excommunication, à tous ceux qui aiment Dieu de porter le signe de la Bête. Mais ne l’appelez pas «signe de la Bête».

Le signe de croix ne doit plus être fait, ni porté sur les personnes (on ne doit plus bénir). Faire le signe de la croix sera désigné comme idolâtrie et désobéissance.

 

Article 32

>Déclarez faux les dogmes précédents, sauf celui de l’infaillibilité du Pape.

> Proclamez Jésus un révolutionnaire en faillite. Annoncez que le vrai Christ viendra bientôt. (l'anti-Christ). Seulement l’antipape élu doit être obéit.

Dites au peuple qu’il faut s’incliner quand son nom est prononcé.

 

Article 33

>Ordonnez à tous les sujets du pape de combattre en saintes croisades pour étendre l’unique religion mondiale.

> Satan sait ou se trouve l’or perdu.

Sans pitié, faites la conquête du monde ! Tout cela apportera à l’humanité ce qu’elle a toujours désiré : « l’époque d’or et de paix »

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

** Comment identifier l'infiltration de Franc-maçons ou des Collabos modernistes au sein de l'Eglise **

 --------------------------------------------------------------------------------------------------------

** Albert Pike, Discours prononcé en France en 1889 **
 «Voilà ce que nous devons dire aux foules : “ Nous adorons un Dieu, mais c’est le Dieu qui s’adore sans superstition ”. A toi, Souverain Grand Instructeur Général, nous disons ceci, que tu peux répéter aux Frères des 32°, 31° et 30° : “ La Religion maçonnique devrait être maintenue, par nous tous initiés de hauts degrés, dans la pureté de la doctrine luciférienne. Si Lucifer n’était pas Dieu, Adonaï (le Dieu des chrétiens) dont les actions prouvent sa cruauté, sa perfidie, sa haine pour l’homme, sa barbarie et sa répulsion pour la science, l’aurait-il calomnié avec ses prêtres ? Oui, Lucifer est Dieu, et malheureusement Adonaï est aussi Dieu. Par la loi éternelle selon laquelle il n’y a pas de lumière sans ombre, de beauté sans laideur, de blanc sans noir, l’absolu peu seulement exister comme deux Divinités : l’obscurité étant nécessaire à la lumière pour lui servir de contraste, comme le piédestal est nécessaire à la statue et le frein à la locomotive… La doctrine du Satanisme est une hérésie ; et la véritable et pure religion philosophique est la foi en Lucifer, l’égal de Adonaï ; mais Lucifer, Dieu de lumière [avec l’une de ses orgueilleuses devises : Post tenebras lux] et Dieu du bien, lutte pour l’humanité contre Adonaï, le dieu des ténèbres et démon».

—------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

« Le Diable au XIXème siècle », par le Docteur BATAILLE —Tome 2, chapitre XXXV, pages 594 à 606

 

Dans les premiers jours du mois d’août 1871, c’est-à-dire moins d’un an après la Constitution du Palladisme (rite suprême), le «docte pontife luciférien», Albert Pike reçut de Mazzini une importante lettre.

Le chef d’action politique de la franc-maçonnerie universelle invitait le chef suprême et dogmatique de la secte à tracer un plan de campagne précis en vue de la destruction du catholicisme romain.

 

«L’unité de l’Italie, disait-il, n’a jamais été considérée par nous comme un but, mais comme un moyen.» 


--> Albert Pike réunit ses dix conseillers des heures solennelles, les membres du Sérénissime Grand Collège des Maçons Émérites, et soumit à leur examen la question posée par le très illustre frère Giuseppe Mazzini.

De cette réunion, des onze plus hautes lumières de la secte infernale, de ce conciliabule diabolique qui dura sept jours (du 9 au 15 août), sortit, mûrement délibéré, et inspiré sans aucun doute par Satan en personne, le document suivant (traduit du texte original qui est en latin): 


«Le Sérénissime Grand Collège des Maçons Émérites, réuni sous la présidence du Très illustre, Très Puissant et Très Divinement Éclairé Frère LIMMUD-ENSOPH , Grand-Maître Conservateur du Palladium Sacré, Souverain Pontife de la Franc-maçonnerie Universelle, a reçu avec respect la Noble et Digne Voûte émanant du très illustre, Très Puissant et Très Éclairé Frère EMOUNAH-SHEMED, chef d’Action Politique et Grand Dictateur Président du Souverain Directoire Exécutif, datée du premier jour de la Lune Ab, dix-huitième jour du cinquième mois de l’an de la Vraie Lumière 000871, et, sous l’œil du Tout-Puissant Divin Maître EXCELSUS EXCELSIOR, l’a prise en considération, a examiné les questions d’intérêt suprême qui y sont exposées, puis, après délibération, a fixé les conditions légitimes qui de ce jour auront force de loi.» 

—-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Suit une formule diabolique d’introduction au discours, que votre dactylographe a censuré par prudence. 

—------------------------------------------------------------------------------------------------------------
--> La destruction du mauvais catholicisme, ne pouvant être opérée d’un seul coup, et l’édification du bon catholicisme, demandant également de long travaux, sont deux oeuvres parallèles, auxquelles il faut s’employer en même temps, de telle sorte que, lorsque le temple d’Adonai, miné de toutes parts, sera prêt à s’effondrer à jamais dans sa ruine totale, la même impulsion qui l’anéantira découvre, aux yeux de l’humanité dûment préparée, le temple, jusque-là caché, de notre Divin Maître. 
--> Lucifer Dieu-Roi, verra alors le monde entier se consacrer à lui et l’adorer; sa religion sera dès lors vraiment catholique
--> Le titre de catholique n’appartient pas, en effet, ne saurait appartenir à la superstition romaine. Il est certain, par révélation, que son nombre d’apogée n’atteindra jamais le quart de la population du globe; cela est écrit dans le livre des cieux.

D’autre part, la religion d’Adonai a eu son maximum de domination, et il est visible qu’elle est en décroissance.

Il nous est nécessaire d’envisager la situation religieuse de l’humanité, si nous voulons agir sûrement dans l’œuvre double de destruction du temple d’Adonai et l’édification du temple de Lucifer (l'anti-Christ ou le Règne de Satan).

==> Ce coup d’œil préliminaire nous donnera courage et bon espoir dans la réalisation des promesses divines; car il nous montrera que l’avenir est à nous, et que le titre de catholiques est réservé à nous seuls (les Judéo-maçons).

Un milliard quatre cent millions d’habitants, telle est la population du globe terrestre. Sur ce nombre, le catholicisme romain compte seulement deux cent dix millions d’adeptes. 
Toutefois, nous devons classer les adeptes des religions par groupes
1) —> Le groupe chrétien est à subdiviser ainsi : catholiques romains, deux cent dix millions; protestants, cent vingt millions; orthodoxes, que le pape de la superstition appelle schismatiques quatre-vingt millions. 
2) —> Il faut placer les mahométans, deux cents millions
Observons que la vérité est connue des prêtres du védisme (groupe indien), et que les mahométans, sans avoir encore la vérité, ont grand nombre de leurs prêtres inspirés par elle. 
Deux cent trente-trois millions d’idolâtres, fétichistes ou adorateurs de diverses idoles, sont appelés à disparaître avec la civilisation, non comme individus, mais comme religionnaires. Les missionnaires du catholicisme romain les veulent conquérir; or, le catholicisme romain aura lui-même disparu avant que cette conquête ait été accomplie fractionnellement d’une façon sérieuse. 
3) —> La religion israélite compte sept millions d’adeptes; ce petit groupe n’a pas de tendance à se laisser entamer par le catholicisme romain; il nous est promis par la révélation. 
4) —> Enfin les statisticiens estiment à vingt-huit millions les libres-penseurs déistes répandus sur la surface du globe, et les athées à deux millions. Les uns et les autres sont surtout des déserteurs du groupe chrétien.

Or, il ne convient pas de considérer tout l’ensemble du groupe chrétien comme éloigné de la vrai lumière au même degré. 
==> Le protestantisme, dans ses multiples fractions, sauf une minorité infime, est composé d’adeptes qui raisonnent, cherchent constamment la vérité, et, par conséquent, la trouveront; c’est d’eux que nous viennent les plus fidèles du Dieu-Bon. 
==> Tout au contraire, les orthodoxes ou schismatiques sont la proie promise au Dieu-Mauvais, ainsi qu’il est écrit dans le livre des cieux. Mais, quand les orthodoxes se seront réunis au catholicisme romain, celui-ci ne comptera pas trois cent millions d’adeptes. 

—-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La conversion des protestants au Temple de la Vraie-Lumière sera graduelle, dit la "révélation"

--> celle des mahométans sera déterminée entière et inopinée, par un grand événement qui se produira sous le sixième souverain pontificat du bon catholicisme. 
De cela, il résulte que trois cent vingt millions d’âmes seront éclairées, loin être vouées, un jour quelconque, aux ténèbres de la superstition maudite. 
==> Selon la révélation, le catholicisme romain ira donc toujours en décroissant, soit par les conquêtes d’âmes que nous ferons sur lui, soit par les désertions qui augmenterons le nombre de libres-penseurs déistes, et nous savons que ceux-ci sont en état de transition et nous sont finalement promis 
—----------------------------------------------------------
D’autre part, nous n’avons pas à nous préoccuper de état de transition du groupe indien; car ses prêtres sont d’ores et déjà dans la vraie lumière. 
=> C’est pourquoi, à l’heure marquée dans le livre des cieux, c’est à dire quand le catholicisme romain aura atteint son dernier maximum d’adeptes par la réunion des orthodoxes ou schismatiques, il trouvera en face de lui plus d’un milliard de catholiques lucifériens. 
La question se résume, en conséquence, à ceci: 
--->il faut que nous soyons prêts, lorsque nous nous trouverons être un milliard et plus, faisant enfin flotter haut nos étendards, à produire l’explosion qui fera sauter le Temple d’Adonai; alors, en d’autres termes, la superstition devra être tellement impuissante et ruinée, que ses adeptes viendront d’eux-mêmes se fondre dans nos rangs, – et les miracles éclatants qui ouvriront leurs yeux nous sont promis, – et que, s’il reste à ce moment encore quelques prêtres obstinés à vouloir prêcher le Dieu-Mauvais, leur extermination s’exécutera sans aucune difficulté. 
—----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Comment donc tout doit-il être dirigé pour que nous parvenions graduellement et paisiblement à cette échéance inéluctable?

 
---> La tactique est variable, selon que nous manœuvrons en pays où domine l’élément catholique romain ou bien en pays où domine l’élément protestant, pour parler ici du groupe chrétien. 
---> L’œuvre principale est celle qui a pour but de transformer les catholiques romains en libres-penseurs déistes
Nous devons nous y appliquer de toutes nos forces; car ce sera la transition du plus grand nombre. L’expérience a démontré que peu nombreuses sont les âmes privilégiées qui s’arrachent d’un seul bon à l’abîme de l’obscurantisme pour prendre leur vol hardi dans l’éther des divines et vivifiantes lumières.

----------------- Les Méthodes —-------------


1) —> Pour cela, il faut conquérir les sièges du gouvernement de ces peuples; tout est là.

Soit dans les républiques, soit dans les états monarchiques, nous devons faire promulguer des lois, annihilant partout l’influence des prêtres de la superstition et de leurs auxiliaires, les moines qui se mêlent au peuple et les nonnes qui entretiennent les âmes dans l’erreur, en se couvrant du manteau d’une trompeuse bienfaisance.


2) —> Il faudra, d’une part, au moyen de la presse dont nous inspirons les écrivains, montrer combien est avilissante pour la dignité humaine l’aumône des mauvais catholiques, et cela en faisant ressortir que l’individu a droit au bien-être par des réformes sociales et non par des secours d’une routinière charité, et, d’autre part, au moyen des parlements législateurs ou n’importe comment, disperser les congrégations impopulaires, ruiner adroitement celles que des préjugés profanes à ménager encore, en un mot, faire disparaître tout ce qui est moine ou nonne


3) —> Dans l’ordre intellectuel, spécialement, il faut obtenir des pouvoirs publics la neutralité de l’école, afin que le prêtre ni aucun de ses auxiliaires n’y pénètrent plus désormais;

ensuite, on arrivera à détourner les parents de la pensée, qu’ils pourraient avoir dans les premiers temps de la neutralisation, de faire donner à leurs enfants l’enseignement catholique romain en dehors de l’école neutralisée.
—> En effet, empêcher que les nouvelles générations aient l’intelligence oblitérée par le mensonge des mauvais dogmes est un point capital.
---> Mais il faudra, en même temps, prendre des mesures sérieuses pour que l’enseignement officiel reste neutre et ne tombe pas dans l’athéisme; la neutralité nous suffit, c’est à dire l’étouffement de toute tendance à insinuer dans les jeunes cerveaux les faux dogmes adonaites.


Il existe, en effet, en l’âme humaine un sentiment inné qui pousse l’individu vers un idéal divin, qui lui fait comprendre instinctivement l’existence d’un être suprême, surnaturel facteur, organisateur et moteur de l’univers. 
=> Ce sentiment, en le laissant librement s’épanouir, c’est à dire sans le diriger criminellement vers la superstition, religion du Dieu-Mauvais, flottera d’abord dans la demi-lumière d’un déisme vague, mais non contaminé par le souffle empesté du catholicisme romain; puis quand l’heure sera venue ou le Dieu-Bon se montrera, seul vraiment digne des adorations de l’humanité, c’est à lui qu’iront toutes les aspirations indécises des enfants devenus hommes; et ainsi, en éloignant d’Adonai l’enfance et l’adolescence, nous vouerons à Lucifer, par le seul fait du penchant de la nature, la maturité des nouvelles générations. 
=> Il est donc de nécessité absolue que l’instituteur nettement athée soit éliminé de l’école, s’il s’y introduisait après que nous en aurons chassé le prêtre adonaite, et que les livres d’instruction, mis entre les mains des enfants, tout en étant expurgés des dogmes menteurs du catholicisme romain, posent en principe, mais sans définition précise, l’existence d’un être suprême.

 

"Pendant que les nouvelles générations seront ainsi formées, il faudra combattre l’adonaisme dans les esprits, par toutes sortes de publications démontrant combien est à la fois monstrueuse et ridicule l’idée de la divinité, telle que les prêtres de la superstition la représentent.

Dans cette lutte, on ne devra pas négliger le pamphlet, la satire, la moquerie, qui frappent les masses bien mieux que les dissertations savantes. N’oublions jamais ce que Voltaire a fait à notre cause, en couvrant de ridicule le catholicisme romain.

Mais ce n’est pas pour le plaisir de plaisanter et de rire qu’il convient d’adopter cette excellente tactique : en discréditant les dogmes mensongers et le culte adonaite, nous discréditerons les ministres de cette religion détestable; nous arriverons peu à peu à faire déserter ses églises.

En effet, nous ne devons pas compter uniquement sur le résultat des lois obtenues; car, lorsque nous serons parvenus à faire priver totalement le clergé catholique romain des subventions octroyées par les Etats, il obtiendra des compensations pécuniaires par les sommes qu’il soutirera directement aux fanatiques demeurant dans une crédulité incurable.

Or, on ne diminuera le nombre de ces malheureux exploités, qu’en discréditant toutes institutions du catholicisme romain; il faut que les individus ayant le moindre bon sens en arrivent à se considérer eux-mêmes comme ridicules chaque fois qu’ils auraient la faiblesse de recourir aux sacrements de la superstition; de la sorte, par crainte des railleries, ils se déshabitueront d’entretenir les prêtres imposteurs.

Il sera bon de donner alors toute latitude aux charlatans de la pire espèce, à la lie des faux devins, dont le vil métier est une escroquerie évidente; la presse inspirée par nous établira des comparaisons entre ceux-ci et les ministres d’Adonai, et les confondra dans la même moquerie et la même réprobation".

 

4) —-> D’autre part, par tous les moyens législatifs ou autres, on restreindra le recrutement du sacerdoce catholique romain
On accomplira une œuvre salutaire en donnant aux jeunes prêtres la connaissance réelle de la vie sociale (..). Il sera nécessaire d’avoir des femmes sûres, qui se dévoueront à les initier aux bienfaits du Dieu-Bon.
Les résultats à obtenir seront fructueux; car il se produira de deux choses l’une: ou le prêtre adonaite, une fois qu’il aura goûté aux joies suaves que la barbarie papale lui interdit, se retirera du clergé et sera alors la démonstration publique de ce que la nature condamne le célibat systématique et absolu; ou bien, il demeurera dans la caste sacerdotale, et alors il sera à nous secrètement, non comme allié, mais comme tout à fait nôtre, et il nous rendra les plus précieux services pour miner le temple d’Adonai. 
—------------------------------------------------------------
De n’importe quelle façon et en toute circonstances, il faut le vide autour du prêtre catholique romain, et il faut encore que ce clergé, devenant de plus en plus méprisé, honni, conspué, soit diminué en nombre, sans s’arrêter à aucune considération pour obtenir ce résultat. 
===> D’une part, on multipliera les sociétés de plaisirs citadins ou champêtres, les cercles, les fêtes non religieuses, etc.
===> d’autre part, on préconisera hardiment et partout, comme on le ferait pour une doctrine, ce mot d’ordre: anticatholique-romain:

 
"Pas de prêtres à la naissance ! pas de prêtre au mariage ! pas de prêtre à la mort ! » et l’on favorisera la création de toute association de solidaires établie avec ce programme.

Enfin, on signalera, à grand bruit, comme un scandale, tout fait dont un prêtre adonaite sera l’auteur et qui sera de nature à discréditer la corporation sacerdotale; que s’il s’agit cependant d’un fait non mauvais par lui-même, mais seulement en contradiction avec la cruelle loi de chasteté prétentieusement revendiquée par le papisme, voulant faire croire que son clergé est au dessus de la nature, dans ce cas, il conviendra de n’ébruiter la chose que si l’auteur de l’infraction aux règlements ecclésiastiques n’est pas jugé capable de devenir notre agent secret." 
-----------------------------------------------------------------------------------
Voilà la marche à suivre, pour l’ensemble de tous les pays du groupe chrétien.

 « Le Diable au XIXème siècle », par le Docteur BATAILLE —Tome 2, chapitre XXXV, pages 594 à 606

 

=> l'ITALIE car siège de la chrétienté avec Rome (le Vatican) => l'Eglise Catholique Apostolique & Romaine (Seul Enemie que la Maçonnerie CRAINT, le reste c'est des Religions paiennes et fausses , ne sont aucune menace pour la Mafia Juive maçonnique)...En particulier, nous devons arrêter un moment nos regards sur l’Italie. 
==> Là, la franc-maçonnerie, tout en suivant à la lettre la ligne de conduite que nous venons de tracer, aura le devoir, en outre, de travailler, avec la plus grande activité et sans jamais se lasser, à l’abrogation de la loi qui vient être votée, il y a trois mois et sur laquelle le Chef d’Action Politique a appelé notre attention . 
On commencera par 
--> attaquer à outrance le système des deux souverainetés dans un même pays, dans la même capitale
--> on fera ressortir l’inconvénient résultant d’un double corps diplomatique, dont la moitié sera accréditée auprès d’un italien tiaré en état de conspiration permanente contre sa propre patrie. 
Cette campagne de la maçonnerie italienne devra être secondée par la maçonnerie des pays ayant un ambassadeur auprès du pontife de la superstition romaine
---> on déposera des motions pour la suppression de ces ambassades;
---> on insistera sur ce point, que le fait de l’existence des ambassades auprès dudit pontife dépend uniquement de la magnanimité de l’Italie qui a bien voulu reconnaître à un chef de la secte, désormais sans territoire, le caractère et les prérogatives du souverain. 
---> Ensuite, on attaquera l’inviolabilité si imprudemment octroyée aux congrégations ecclésiastiques formant la haute administration spirituelle du siège suprême de la superstition romaine
---> On suscitera des conflits entre l’autorité politique nationale et n’importe quels chefs relevant de l’autorité pontificale
--> On ne négligera aucune occasion d’exciter le peuple contre la personne même de l’occupant de ce siège maudit, afin que, s’il venait à sortir de son Vatican, il y ait des troubles. Il faudra habituer l’opinion publique italienne à considérer comme un embarras dangereux la présence du pape dans le pays. 
-----------------------------------------------------------------------
Lorsque l’opinion publique sera mûre pour accepter l’expulsion du pape votée par un parlement à majorité maçonnique, il conviendra qu’un des nôtres dépose un projet de loi dans le sens que voici: 
« Art. 1 – L’Italie ne reconnaît aucune religion d’Etat. 
« Art. 2 – L’Eglise chrétienne, précédemment dite catholique, pour continuer à avoir le droit au libre exercice de son culte, devra être exclusivement italienne en Italie. 
« Art. 3 – Ses évêques sont autorisés à se réunir en conseil général national et à nommer l’un d’entre eux Patriarche pour la Péninsule, la Sardaigne et la Sicile. 
« Art. 4 – Le pape actuel est éligible à cette dignité, à la condition qu’il renoncera à toute direction supérieure chrétienne autre que celle de l’Eglise d’Italie. 
« Art. 5 – Le Patriarche chrétien d’Italie n’ayant aucunement le caractère de souverain, nul ambassadeur étranger ne peut être accrédité auprès de lui. 
« Art. 6 – Le Sacré-Collège des cardinaux cesse d’exister, ainsi que les Congrégations dites du Saint-Office, du Concile, de la Propagande, des Rites, de l’Index, des Indulgences, et, en un mot, tout comité supérieur ecclésiastique fonctionnant en vue d’une administration universelle soit spirituelle soit financière. 
« Art. 7 – Les titres de Cardinal et d’Archevêques sont abolis; tous les Évêques sont sur le même pied vis-à-vis du pouvoir civil, à l’exception du Patriarche, qui est le premier évêque italien et qui, dans les cérémonies officielles de l’Etat, prendra place entre les présidents de Cours de Cassation et le président de la Cour des Comptes. 
« Art. 8 – Chaque évêque administre son diocèse sous le contrôle de l’Etat; les Évêques n’ont à se référer au Patriarche qu’en ce qui concerne les questions d’ordre purement spirituel ou liturgique. 
« Art. 9 – Tout acte du Patriarche, qui sera commis en violation de la présente loi, entraînera sa destitution immédiate et son bannissement. 
« Art. 10 – Tout évêque, qui sera reconnu complice du Patriarche violateur de la loi, encourra la peine de l’emprisonnement en forteresse, cinq ans à dix ans, et sera, en outre, dégradé en présence du peuple assemblé sur la place publique ou parvis de la cathédrale de son diocèse. 
« Art. 11 – Une Commission Centrale des Cultes, composée d’autant de membres laïques qu’il existe de diocèse, et dont les membres seront nommés par le Parlement, centralisera tous les rapports des autorités civiles sur les actes d’administrations ou autres relatifs aux diocèses et formera un conseil supérieur permanent chargé de trancher tous les différents entre les Évêques et leurs subordonnés ecclésiastiques, à l’exception des questions d’ordre purement spirituel ou liturgique restant soumises à la seule juridiction suprême du Patriarche. 
« Art. 12 – Les Curés seront élus par les fidèles, votant au scrutin secret, et demeurant attachés inamoviblement à leur paroisse; les Curés actuels, déclarés éligibles par la présente loi, mais non imposée aux fidèles, seront soumis, dans six mois à dater de ce jour, à la confirmation de leur fonction et titre par le libre suffrage de leurs paroissiens. 
« Art. 13 – Les Évêques seront nommés par le patriarche sur la présentation du gouvernement choisissant trois candidats; néanmoins, les Évêques actuels, qui accepteront le présent règlement de la question religieuse, resteront en fonctions; tout évêque non-acceptant redeviendra simple prêtre, sera pourvu d’un vicariat de paroisse rurale par son successeur à la direction du diocèse, et restera à jamais inéligible à une Cure. 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
En même temps que ce projet de loi sera déposé à la Chambre des députés d’Italie, une copie, qui en aura été envoyée au préalable, dans tous les pays infectés de catholicisme romain, aux journaux rédigés par les nôtres, sera aussitôt publiée partout, avec de vifs éloges
Un concert d’articles célébrera la sagesse des libéraux italiens, en leur attribuant le mérite d’avoir trouvé une si bonne solution de la question religieuse. 
---> On s’appliquera à mettre en lumière l’absurdité de la situation existant jusqu’alors: 
==> combien il est mauvais pour l’Italie d’avoir un de ses citoyens conspirant contre la patrie, en tant que chef irréductible d’une religion se prétendant universelle et faisant profession de se placer au-dessus des autorités légitimes du pays; 
==> combien il est mauvais pour les autres nations d’avoir chacune un véritable Etat organisé dans l’Etat, avec tout un personnel de prêtres, en réalité fonctionnaires dépendant d’un souverain étranger.

Les journaux inviteront les députés progressistes de leur pays à présenter promptement un projet de loi semblable, affranchissement du joug extérieur le clergé national de ce culte dit catholique, et le constituant en sacerdoce libre d’une religion dont les fidèles n’auront, avec ceux pratiquant le même culte en une autre contrée, rien de commun que la croyance. 
------------------------------------------------------
Une grande agitation sera ainsi créée dans les divers pays ou les adeptes du catholicisme romain sont en nombre, et, par les moyens légaux, au moyen d’une entente générale émanant de la franc-maçonnerie, on procédera à un morcellement de la religion malfaisante.. Ces évènements ne s’accompliront ni dans vingt ans, ni dans trente ans. 
---> On les provoquera lorsque le catholicisme romain sera déjà tout à fait discrédité, lorsque les vieilles femmes et quelques fous incurables seront seuls à former sa clientèle de partisans, et lorsqu’une notable partie de son clergé nous sera secrètement acquise. 
----------------------------------------------------
Quand se produiront les circonstances favorables, si tel ou tel pays ayant été mieux travaillé que d’autres, a déjà supprimé totalement le budget des cultes et réduit les prêtres de la superstition aux offrandes des fidèles, rendues de plus en plus restreintes par des obstacles légaux, dans ce cas, il sera utile, dans ce ou ces pays, de rétablir les subversions de l’Etat aux membres des divers clergés et même de se montrer généreux envers les prêtres de l’adonaisme qui accepteront la nouvelle situation. 
---> On proclamera bien haut que l’Etat, voulant protéger la religion dès l’instant qu’elle n’est plus un prétexte de complots avec étranger, doté magnifiquement le corps sacerdotal. Rien ne devra être négligé pour assurer le morcellement de la religion d’Adonai et lui enlever son caractère d’internationalité.
--------------------------------------------------
C’est là, en effet, ce qui permettra, un peu plus tard, de l’extirper complètement et d’une façon définitive. 
---> On ne saurait donc trop agir en vue d’amener un jour ce résultat si important, sans se laisser décourager jamais par les difficultés de l’entreprise.
Au surplus, nous devrions nourrir dans nos cœurs non seulement l’espoir, mais même la certitude, que l’accomplissement du morcellement de l’adonaisme n’est pas une chimère; car cela nous est promis par la révélation, au livre intitulé «De la Rédemption», dans l’APADNO.

"Il est dit que le Pape de la superstition, siégeant à Rome à l’époque du morcellement, refusera d’acquiescer à la nouvelle situation de son Eglise, et qu’il lancera ses foudres, désormais impuissantes, contre les gouvernements participant à cette grande œuvre de salut social." 
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Alors, il sera abandonné par une multitude de ses prêtres dans les divers pays, attendu que beaucoup auront été gagnés d’avance à nous;

==> l’Italie l’expulsera, et la Papauté maudite sera errante et obligée de rentrer quelque temps dans les ténèbres;

car les gouvernements porteront des peines sévères contre ceux qui lui maintiendraient leur adhésion et qui conspireraient ainsi avec elle.

"Mais il est écrit aussi que le Pape-Errant, pasteur d’un troupeau dispersé, pilote de la barque désemparée de Céphas, et sixième successeur de l’homme d’orgueil sous qui s’est écroulé le pouvoir temporel du pontificat infâme, sera recueilli, après expulsions sur expulsions, par l’autocrate slave, qui affectera de lui rendre de grands honneurs.
L’adonaisme tentera alors de se reconstituer comme avant l’expulsion de Rome;

le Pape-Errant étant près de mourir en Russie, l’autocrate impérial se prosternera à ses pieds, et les nations pratiquant jusque-là l’orthodoxie"

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
c’est à dire le religion schismatique d’Orient, se rallieront assez rapidement à l’ancien catholicisme romain, vomi d’Italie.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Pape-errant, à son lit de mort, sera joyeux de voir ces nouveaux adeptes remplacer les occidentaux récemment séparés de son Eglise, et, au sein des nations qui auront opéré le morcellement de l’adonaisme,
1) ---> il aura encore des fidèles, ceux-ci se cachant pour se livrer aux pratiques de la superstition réprouvée; avant d’expirer,
2) ---> il aura maintenu l’épiscopat aux évêques du schisme d’Orient, 
3) ---> et il aura institué, parmi eux, des cardinaux grecs et russes.
--------------------------------------------------
Son successeur sera un slave; le siège de la Papauté adonaite sera établi dans la ville septentrionale de Pierre, sous la réserve de reconquérir Rome.
--> Mais ce sera en vain que l’autocrate impérial, dans l’espoir d’étendre sa domination, se fera le croisé de l’adonaisme; ses efforts n’aboutiront point, et l’Eglise naguère romaine demeurera morcelée dans les nations de l’Occident européen.


=> Ainsi, la Russie sera le dernier refuge et le dernier rempart de l’adonaisme se prétendant catholique. 


«Chez les peuples occidentaux, dès que le nouveau régime religieux sera légalisé,

il faudra supprimer radicalement ces propagandistes dangereux qui s’intitulent missionnaires et vont chez nos frères d’Asie, ainsi que chez les idolâtres d’Afrique et d’Océanie dont la conversion doit être notre œuvre, porter le mensonge de leurs prédications empoisonnées.

Les gouvernements interdiront, sous les peines les plus sévères, ces émigrations détestables, qui sont de nature à créer d’incessants conflits avec les nations asiatiques, dont la foi, devenue alors parfaitement éclairée par les efforts des sages prêtres tibétains unis à notre maçonnerie auxiliaire des Indes et de la Chine, devra être respectée.

Et, sans attendre l’époque éloignée de ces événements, tout maçon a, dès à présent, le devoir de combattre, par la plume et la parole, les missionnaires dits catholiques et de souffler dans le monde profane le mépris d’eux et une haine inextinguible. Ces missionnaires sont nos plus mortels ennemis.

Quiconque, franc-maçon, ne les combattra pas, sera tenu pour traître; quiconque s’associera à leur action néfaste ou seulement l’appuiera par un éloge public sera frappé de mort". 
-----------------------------------------------------------
Enfin, il sera bon d’entretenir, dans les basses classes de toute nation, le ferment des idées révolutionnaires, même celles des socialistes les plus portés aux extrémités violentes.

L’athéisme étant mauvais par lui-même et détournant de son vrai but toute œuvre de rénovation humanitaire antichrétienne, il nous faut le canaliser et le mêler aux doctrines sociales les plus exagérées, qui sont destinées à l’insuccès final, ne pouvant qu’occasionner un bouleversement momentané, immédiatement suivi d’une énergique réaction.

Or d’une part, nous discréditerons au dernier degré la théorie superstitieuse de la divinité, de telle façon que les peuples encore imprégnés d’adonaisme s’en détacheront peu à peu et finiront par n’y plus croire aucunement, et les derniers prêtres de l’adonaisme morcelé, émietté, seront tout à fait acquis à nous dans les temps du nouveau régime religieux, lequel sera un état de transition, comme le déisme libre-penseur; d’autre part, nous nous garderons bien d’arracher de la multitude la croyance au surnaturel divin, mais nous nous bornerons à proclamer en toute occasion l’existence d’un être suprême, sans faire connaître publiquement encore nos saintes traditions et nos révélations mystiques. Ainsi le veut le Dieu-Bon. 
-----------------------------
C’est pourquoi, lorsque l’empire autocratique de Russie sera devenu la citadelle de l’adonaisme papiste, nous déchaînerons les révolutionnaires nihilistes et athées, et nous provoquerons un formidable cataclysme social, qui montrera bien aux nations, et dans toute son horreur, l’effet de l’incroyance absolue, mère de la sauvagerie et du plus sanglant désordre.

Alors, partout, les citoyens, obligés de se défendre contre la minorité folle des révoltés, extermineront ces destructeurs de la civilisation; et les innombrables désabusés de l’adonaisme, dont l’âme déiste sera jusqu’à ce moment restée sans boussole, ayant soif d’idéal, mais ne sachant à quel dieu décerner leurs hommages, recevront la Vraie Lumière, par la manifestation universelle de la pure doctrine luciférienne, rendue enfin publique, manifestation qui surgira du mouvement général de réaction, à la suite de l’écrasement de l’athéisme et de l’adonaisme, tous deux vers le même temps vaincus et exterminés. 
-------------------------------
L’enfantement de la religion de Lucifer Dieu-Bon, s’établissant à jamais sans rivale sur le globe terrestre, ne saurait être une opération instantanée, ni d’un an, ni d’un lustre, ni d’un siècle.

L’œuvre durable est celle qui se crée par progression lente. Le XIXème siècle a vu la conception du vrai et bon catholicisme; le XXème siècle sera le siècle de la gestation, pour amener sûrement la parturition à son terme fixé dans le livre des cieux

(29 septembre 1996 de l’ère chrétienne alors finie). 
------------------------------
Ecrit et donné en Solennelle Vote, et signé, aux pieds du Palladium Sacré, par le Souverain Pontife de la Franc-Maçonnerie Universelle et par les dix Anciens composant le Grand Collège des Maçons Emérites, au Suprême Orient de Charleston, en la Vallée chérie du Divin Maître, le 29e et dernier jour de la Lune Ab de l’an 000871 de la Vraie Lumière

(15 août 1871, ère vulgaire). 

 

Tel est le plan secret, qui, formule et résume la tactique et les espérances de la secte. 
N’y a-t-il pas lieu de prononcer, pour conclure, la mystérieuse réponse du mot sacré des chevaliers Kadosch? «Pharasch-Chol» ....Tout est expliqué.

 

**** Exemple de Complot contre l'Eglise ****

 

 PAUL SCORTESCO, MORT BRÛLÉ VIF (Assassinat), le 4 septembre 1976, parce que témoin gênant de la VÉRITÉ !

 

L’ÉGLISE CONDAMNÉE -- PUBLICATION POSTHUME. «LUMIERE»

CHAPITRE I - L’ÉGLISE CONDAMNÉE A MORT

 

"" Je récidive... Rien à faire ! Je croyais pourtant avoir dit tout ce que j’avais à dire... Eh non, les événements se précipitent! Et ne pas continuer à combattre quand l’Église est de plus en plus menacée, c’est déserter, c’est forfaire à l’honneur envers sa propre Mère, envers l’Épouse de Notre-Seigneur Jésus-Christ.

Ne pas la défendre quand elle est condamnée à mort - et nous le verrons comment et pourquoi - c’est se rendre complice du plus abominable crime de l’histoire de l’humanité.J’exagère ?

 

Je ne fais encore que constater des faits. De nouveaux faits. Sans la moindre enflure, mais sans céder à la veulerie qui est de rigueur en ce moment; j’ai simplement le courage de les regarder en face, de les voir en toute leur ignominie. Sans les voiler et les diminuer, de peur de déplaire...Mais si vous ne voulez pas en être informé, cher lecteur, fermez cette plaquette ! Ne continuez pas à la lire. Vous perdriez votre temps.

 

Mais vous feriez partie de ces catholiques qui veulent ignorer cette condamnation à mort de leur Église. Et c’est là une résignation suicidaire ! Peut-on rester, en effet, indifférent en face de la suspension a divinis de Mgr Marcel Lefebvre ? Car avec lui, n’est-ce pas l’Église même qui a été SUSPENDUE ? N’est-ce pas à Écône qu’elle s’est réfugiée ?

 

Oui, l’Église est condamnée. Par qui ? Par ses ennemis qui depuis 1789 ont tout fait pour la tuer ? Diantre, non !

Cette fois-ci, et plus que jamais, par ceux-là mêmes qui n’ont d’autre mission que de la défendre. Je dis «plus que jamais», parce que, au temps de l’arianisme, quand la hiérarchie contestait la divinité du Christ, Rome n’est pas allée jusqu’à vouloir instaurer une nouvelle religion, celle de l’Homme à la place de Dieu fait homme !

 

Et elle avait gardé la messe des martyrs, des apôtres et des saints ; elle ne l’avait pas remplacée par une «nouvelle eucharistie» qu’on n’ose même pas appeler messe aujourd’hui ! Oui, c’est plus grave que jamais parce que Paul VI va plus loin que le pape Libère en se déclarant en accord avec les évêques qui expulsent de leur paroisse les prêtres qui refusent «l’eucharistie qui fait simplement mémoire» de la nouvelle religion.

Il ne s’oppose même pas aux évêques qui les expulsent avec la police, comme ce Mgr Paul Grégoire l’a fait pour l’abbé Yves Normandin, de sa paroisse Sainte-Yvette de Montréal, Paul VI est donc en communion avec ces évêques, mais en total désaccord avec Mgr Marcel Lefebvre; il le suspend a divinis parce qu’il a le tort de vouloir rester fidèle à l’Église catholique et romaine. Et quand, en outre, il condamne les prêtres ordonnés à Écône, alors là, il n’y a plus le moindre doute;

Paul VI jette bas son masque: il veut condamner à mort l’Église. Car sans prêtres, sans de véritables prêtres, point d’Église !C’est clair et net:

 

EN CONDAMNANT ÉCÔNE, C’EST L’ÉGLISE AVEC TOUTE SA TRADITION QU’IL A CONDAMNÉE.

 

Ah, quel abîme, quel schisme profond sépare Paul VI de saint Pie V !

Aucune continuité, aucune parenté entre la Bulle Quo primum tempore de saint Pie V qui a respecté même, comme le remarque Jean Madiran, les rites anciens,dominicain, lyonnais, ambrosien, avec la suppression totale de Paul VI, non seulement de la messe romaine, mais de ces rites mêmes ! Au nom de quoi ?

--> D’un rite fabriqué par six protestants et un franc-maçon, Mgr Bugnini. Au nom de quoi encore? Au nom de son «autorité qui vient du Christ». Condamner l’Église de Jésus-Christ, avec son passé deux fois millénaire, au nom de Jésus-Christ !

Magnifique !... L’état de l’Église actuelle ressemble à celui des pays occupés par les communistes qui remplacent leur véritable hié-rarchie par des hommes soumis à leurs ordres et qui persécutent les fidèles qui leur résistent.

--> C’est le même sort qui attend les prêtres et les fidèles catholiques qui résistent aujourd’hui à la contre-hiérarchie nommée et maintenue par PaulVI.Ce qui rappelle les paroles de Notre-Seigneur : «Ils vous exclurons et même l’heure viendra où quiconque vousmettra à mort s’imaginera rendre un culte à Dieu».

--> Car les maîtres actuels de l’Église ne lui appartiennent pas; c’estpourquoi, tout et partout, est préparé pour éloigner et exclure les prêtres et les fidèles qui lui appartiennent, ces maîtres leur imposant la clandestinité héroïque des premiers chrétiens ! Mais à qui appartiennent-ils ces maîtres ?

Car ce que nous voyons dans l’Église sur le devant de la scène n’est qu’un jeu de marionnettes dont les fils sont tenus dans les mains des personnages cachés: un grand nombre d’évêques nefont qu’exécuter les ordres venus du fond de Loges ; ces Loges qui ont condamné à mort l’Église au nom de l’œcumé-nisme maçonnique pour lequel Paul VI et sa hiérarchie se démènent depuis qu’ils sont au pouvoir. Est-ce possible ?

 

--> Eh oui, on ne peut plus douter depuis que les marionnettes qui remplacent la véritable hiérarchie de l’Église sont démasquées : ce sont des francs-maçons choisis par Paul VI après avoir éloigné la hiérarchie qui entourait Pie XII au Vatican. Ces francs-maçons furent dépistés récemment par une revue italienne bien documentée SI, SI - NO,NO de juin 1976, siégeant via Angnina 289 à Grottaferrata-Roma; puis cette liste de francs-maçons qui mènent l’Église aété reproduite par l’excellente revue française INTROÏBO de juillet 1976 et dans le Bulletin de l’Occident Chrétien dePierre Fautrad. Il n’y a eu aucune contestation de cette liste. Et pour cause.. ""

 

Vous avez pu avoir un aperçu, du pourrissement de l'intérieur par la Judéo-Maçonnerie, de l'Eglise catholique Apostolique & Romaine, afin de s'en servir comme arme pour le Nouvel Ordre Mondial.

---> Il est plus qu'urgent, de sauver la France & l'Eglise, des forces occultes Sataniques

 

Pour Dieu & le Futur Roi,

Vive la France & Vive le P-F-M [Parti de la France Monarchique]

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents